Signe INCOMPATIBLE avec le CAPRICORNE


signe incompatible avec le Capricorne

Pour qui connaît bien la nature introvertie, réfléchie et contemplative du Capricorne, il est assez évident que celui-ci sera en toute logique incompatible avec un signe hyperactif, impulsif ou extraverti.

De même, pour lui qui affiche des valeurs de sérieux et de responsabilité, comment pourra-t-il s'accorder avec un esprit volage, débridé, fêtard ou inconscient ? Certes, comme le dit la chanson de Calogero "On peut s'aimer", oui mais jusqu'à quel point peut-on supporter nos antagonismes, surtout lorsqu'ils sont aux fondements de notre personnalité.

 

Lion : Bien qu'ils fussent attachés à la fiabilité, au sérieux et à la fidélité, qualités qu'ils offrent tous deux, ils ne sont néanmoins pas sur le même mode d'être et encore moins d'expression. Tout dans le Lion-soleil s'exprime par la grandeur, le flamboyant, le démonstratif, l'expansivité et même la supériorité. Nous sommes loin du Capricorne pudique, introverti, austère et parfois carrément misanthrope. Ne parlons même pas des aspects emportés ou agressifs du Lion qui ne trouveront aucune réponse de la part du Capricorne, si ce n'est le fossé grandissant de sa rancune. Deux signes qui s'avouent bien incompatibles dans la durée sur la scène de la vie... rideau.

 

Sagittaire : Dissertation possible entre la thèse de l'optimisme se cognant sur l'antithèse du scepticisme... La synthèse ne promet rien de mirifique, puisque les deux argumentaires ne cessent de s'opposer. Le Sagittaire débarque avec son enthousiasme, son sans-frontièrisme, sa soif d'expansion, mais il se heurtera à un Capricorne qu'il trouvera bien terne, casanier et moraliste. Non que ce dernier n'ait lui aussi des buts élevés, des envies de sommets, mais ses voies d'accès à la réalisation de soi diffèrent radicalement, tout comme ses visions du monde ne traversent pas le filtre de l'utopie. Alors le Sagittaire n'aura d'autre choix que de reprendre sa route d'aventurier fanfaron, laissant le Capricorne dans sa tanière, heureux à sa tâche et confiant dans sa destinée.

capricorne incompatibilité

Bélier : Mais que viendrait faire le fougueux, intrépide et pulsionnel Bélier dans la vie prudente, routinière et réglée comme du papier à musique du Capricorne ? A part y semer le désordre et la zizanie. Par trop de dynamisme, trop d'actions ou trop d'initiatives, il bouscule la lente progression intellectuelle d'un Capricorne qui a besoin de maturation, de recul et de sagesse. Et si l'on y ajoute quelques défauts caractéristiques du Bélier, à savoir son égocentrisme, son manque d'empathie, ses ordres et ses colères, on obtient une incompatibilité rédhibitoire car notre bête à cornes ne supporte pas le fracas qui vient troubler son silence, aussi sacré qu'existentiel.

 

Gémeaux : Voilà une belle partie de signes contraires ! Chez les Gémeaux, on virevolte aimablement d'un divertissement à l'autre, on fait la conversation à droite à gauche, on invite les uns et les autres pour festoyer, on cultive le changement, on s'intéresse à un sujet puis on passe au suivant... le tout dans le dynamisme de l'éternelle adolescence. Bref, beaucoup trop de puérilités et de vent pour un Capricorne qui se concentre sur un seul sujet, qui reste distant socialement et qui préfère tout simplement le travail à l'oisiveté.

 

Verseau : Le révolté, l'émancipé, l'électron-libre Verseau navigue très loin des préoccupations du Capricorne, bien plus obéissant aux hiérarchies, ne bousculant jamais l'ordre établi, conservateur dans l'âme et préférant de toute façon agir dans l'ombre. Il y a incompatibilité d'approche entre un atypique fantasque, un exubérant innovant, un imprévisible effervescent, et notre bon vieux Capricorne qui n'aime pas le changement, se sécurise dans la force de ses habitudes et entrevoit le monde à l'aune d'un fatalisme et d'un pessimisme que lui dictent son réalisme.